mercredi 25 octobre 2017

Opération Lavoisier "sur cire" et mystères jurassiens


"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme."
 
Antoine LAVOISIER, Chimiste français

Dans cet article il n'y aura rien de nouveau: que du réchauffé. Enfin refondu. Par ce qu'il s'agit  en fait de faire renaître,tel le phénix de ses cendres, la fameuse bougie au petit-grain  que j'avais  offerte lors d'une de mes visites chez Rémi (Fasol) de Lons le Saunier (Jura) parce qu'elle avait mal fondu.
Rémi a alors  eu une réaction qui m'a touchée, et que je trouve  très intelligente: il me la ramenée pour que je lui "recycle".
Moi j'étais enchantée : j'avais très envie de mettre en application la citation célèbre du grand chimiste, et d'adopter ainsi une attitude presque "écoresponsable" .





Pour mémoire, j'avais offert ceci à Rémi

















 

Qui m'a ramené... celà. Voilà voilà.




J’hésite entre " 14-18 (la gueule cassée) "

et la "diagonale du fou"



Comme dit plus haut, je remercie vraiment Rémi sur ce coup là  puisque au lieu de tout jeter une fois la bougie inutilisable, il a préféré me la rendre pour voir ce que je pouvais faire: 
les" produits de la  ruche"en général sont devenus aujourd'hui des produit de luxe: rien que pour ma cire , son prix  presque augmenté  de 50% par rapport à celui de ma première commande début 2017. Je le vois aussi quand j'encaisse le miel ou la gelée royale au travail.

Pourquoi?
Parce que les abeilles (et pas que) deviennent peu a peu une espèce  en voie d'extinction  grâce  (par exemple , "au hasard") à de grands groupes de l'industrie phytopharmaceutique ou pétrochimique, qui ne sont pas gênés à l'idée de produire, commercialiser et répandre à grande échelle des produits nocifs (pour l'homme aussi),   tératogènes, et  qui "holocaustent"  de nombreuses espèces  pourtant nécessaires à la survie sur Terre, entre autres joyeusetés.

Bref. J'arrête de faire ma bobo pseudo écolo-alarmiste et retourne à mes petites affaires.
On m'avait expliqué comment débarrasser la cire brute de ses impuretés. Je me suis dit que si j’opérais de la même façon avec la bougie de Rémi, Non seulement économiserais cire et fragrance, mais en plus il aurait une bougie toute neuve, ou presque , et que tout le monde serait content.

J'ai donc fondu ma vieille bougie pour libérer les résidus d'allumette et de mèche carbonisées et  filtré,  Deux fois: une première avec un collant vieux mais propre, la deuxième avec une passoire au maillage très serré.  D'ailleurs j'ai changé de récipient au passage parce que dans mon verre carré du coup, ça faisait un peu pauvre.
 

 



Résultats/Impressions:


 



 
  



J'ai réussi à obtenir une presque nouvelle bougie dans un pot d'environ 8cm de diamètre et 5,5 de profondeur.
Et elle sent toujours bon le Petit-grain, même si l'odeur est un peu moins forte.(elle
était dejà légère la première fois)
                        












































La photo n'est pas très explicite, mais si la cire s'est rétractée et la surface pas parfaitement nette, cette fois je n'ai pas eu de cratère, ce qui devrais favoriser la formation d'une belle piscine et d'une fonte uniforme. ("piscine", c'est comme ça qu'on appelle la surface de cire en fusion.)













C'est plutôt satisfaite de moi que je redonne ma bougie à Rémi Fasol (avec de la chantilly à raser"menthe-lavande" qu'il m'avait aussi commandé) .
Et alors , et alors...

...Et bien Rémi qui s’était empressé de la re-tester m'a annoncé assez vite qu'en fait  ça n'allait va toujours pas!
Le problème était le même: 
la cire n'a fondu que d'un coté et la mèche est partie en balade comme la première fois.
J'étais très déçue et j'ai pensé que je ne savais pas vraiment faire des belles bougies: la mèche avait peut être mal été fixée, et mal centrée.
 
Sauf que....
Très surprises par cette façon anormale de fondre , nous avons décidé de tester la bougie chez nous. Maman Ogg a retiré un maximum de débris d'allumette pour éviter qu'ils provoquent une mauvaise fonte une fois devenus incandescents.
Nous l'avons posé sur une table basse lambda. Elle a fondu droit, comme le prouve cette photo.




Je ne sais pas d’où viennent les coulures sur le haut à gauche)
Par contre ce que je peux expliquer c'est  deux "strates" distinctes
-la première montre comment s'est faite la première fonte , quand Rémi l'a utilisée: de façon irrégulière, déplacée sur la droite, du coté où il a très probablement allumé la bougie (c'est son allumette)
-Mais on voit aussi qu' à partir de cette profondeur , elle a fondu tout droit et jusqu’au bout, quand on l'a testée chez nous.
On constate que si ma bougie n'est pas parfaite et que je n'ai pas choisi une mèche assez grosse (on voit que la "piscine" ne s'est pas assez largement formée  et n'a pas atteint les bords du récipient), je n 'ai pas mal coulé ma bougie puisque chez nous elle n'a pas déviée.
Donc sur ce point là, le problème ne vient pas de moi!


Et comme je n'oserais JAMAIS émettre l’hypothèse que mon ami ne sait pas se servir d'une bougie, je pense résoudre le mystère mystérieux en  déduisant que le sol de l'appartement de Rémi est INCLINE!




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire