mardi 11 novembre 2014

Savon du Dragon Zen


Voici une de mes dernières préparation avant de sombrer une looongue période d'inactivité. Une sorcellerie que j'ai le plus aimée car l'une des mieux réussie.  A ce moment là je terminais une  EPP,-élaboration de projet professionnel ( et non pas extrait de pépins de pamplemousse comme on pourrait le penser), qui m'avait déjà pas mal occupée et contrainte à être moins active.

Il faut comprendre que la situation était déjà extrêmement difficile à vivre pour moi, ça n'a fait qu'empirer au terme de cette formation: le seul job que j'ai trouvé (télé-enquêtrice), absolument insupportable, n'avait que pour fonction de me donner la bonne conscience de ne pas vivre totalement au crochets de la société et ne nous permettait même  pas de nous en sortir (le démon constricteur, lui, vivait pour ainsi dire à mes frais), c'est pourquoi j'avais décidé de mettre mes centres d'intérêts, de coté pour me consacrer a mes recherches d'emploi.
Or comme je l'avais expliqué dans mon article sur le "Savon de l'écuyer", ma cousine m'avait offert mon superbe moule "Dragon". En contre-partie de ce présent, je devais lui offrir des savons a partir de ce moule  et bien que mon nouveau centre d’intérêt souffrait déjà d'une grosse baisse de moral motivation, entre autre due à mes ratages , j'ai tout de même honoré avec plaisir mon engagement pour son anniversaire (parce que oui j'ai des principes)

Je ne voulais vraiment pas me louper cette fois. Je pense pouvoir dire qu'un échec supplémentaire m'aurait fait définitivement soignée de ma "cosmetite". Alors , pour être sure de réussir j'ai fait au plus simple et avec ce que j'avais déja:
- de la base melt&pour transparente (celle du savon aux grumeaux)
-une pincée de poudre d'ortie
-un parfum au thé vert.

C'est ma cousine elle même qui m'a suggéré un savon au thé: en effet nous sommes toutes deux, et elle particulièrement, amatrices de thé.
J'ai donc fondu ma base, coloré avec la poudre d'ortie. Cette fois j'ai fait bien attention quand je l'ai versée afin d'avoir une très belle couleur. Enfin j'ai rajouté le sent bon au thé vert. J'ai du en mettre une bonne cuillère à café parce que je n'arrivais pas a sentir l'odeur. J'en avais une quantité suffisante pour faire trois dragons.

Résultat/impressions:
Bien que la recette soit minimaliste, le résultat était visuellement et olfactivement concluant, alors que j'ai eu des difficultés au démoulage.
Il est vert clair,bien translucide et le parfum avait bien tenu. Je le trouve très beau.




Mon seul regret est de ne pas avoir osé faire quelque chose de moins "pauvre" avec d'autres ajouts: j'aurais pu enrichir le savon ou y incorporer des feuilles de thé pour l'embellir pour lui donner  un effet légèrement exfoliant. Mais à trop vouloir bien faire, j'ai tendance a tout rater. Alors il valait mieux faire au plus simple.
Il me semble que ma cousine a aimé ses savons et n'a a priori pas eu de soucis avec.
Et cette fois ci, j'ai eu la présence d'esprit d'en garder un en souvenir.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire