lundi 15 mai 2017

Bombes et flammèches mûre du son 1iere partie

N'allez pas croire que je fais dans le placement de produit pour Georges Clowny, jamais!

 
Le Proverbe dit "En Mai, fais ce qu'il te plait." Alors clairement avec tous ces anniversaires, de ma famille lyonnaise puis  ma maman, j'ai vraiment eu de quoi faire.
Même si ça a été un peu le marathon. Bah oui parce que je n'ai pas eu d'autre choix que de tout donner en même temps à ma tante qui a transmis au reste de la famille et du coup de tout préparer le plus tard possible afin que mes cadeaux ne s’altèrent pas à cause de la chaleur ambiante ou d'une DLU dépassée pour offrir des produits les plus sains possibles.
En l'espace d'un week-end j'ai été amenée à monter une chantilly de douche et une au karité, fondre six savons chocolatés et 2 bougies: celle de Tata Martine ET celle que je vais vous présenter dans l'article suivant, réalisée pour les 12 ans de Julien, mon ptit cousin, en accompagnement de mon cadeau principal pour lui:

1 Les Balistics bicolores à la mûre du son

Et bien oui je dois admettre égoïstement que l'anniversaire du Ptit Julien était l'occasion de faire de nouvelles expériences alchimiques que j'attendais avec impatience.
Je savais qu'il aimait prendre des bains, j'ai pensé que ça lui plairait.
Parce que oui  c'est pas si facile de trouver des idées pour un garçon pré-ado de 12 ans...

La Balistic c'est le nom pour avoir la classe ultime quand on parle de "bombe à bain" (ce qui est rigolo mais c'est moins ronflant.)

 Pour la petite histoire C'est mon amie Florianne qui m'a fait découvrir le concept en même temps que la boutique Lush quand nous vivions toutes deux à Lyon et qu'elle m'en avait offert une.

Pour faire vite, tu balance ta bombe dans l'eau du bain
et elle  se transforme en comète qui fait fiiiiiizzzzz  tout en lavant, adoucissant, parfumant et colorant tout ce qui rentre en contact avec: ton eau , ta baignoire ta peau...
.Ici ma balistic "phénix" de Florianne Souvenirs souvenirs.

Voila pour le principe . Les miennes sont plus simples et réalisées a partir d'une recette qui tourne bien chez les cosmeteuses et que voici:

-220g de bicarbonate de sodium
-110g de fécule de Mais
-110g d'acide citrique.

-
20gouttes environ de fragrance "mûre" de chez Aromat'easy (la fameuse qui fait rigoler quand on la sent):  Il n'y en a pas besoin de beaucoup en fait.
- à l’œil, selon le résultat voulu:  substances colorantes: pour ma part j'avais choisi le pigment bleu "ultra marine" (magnifique bleu roi) et du pigment violet manganèse, tous deux sous forme de poudre et en provenance de chez Aromat'easy.
-certain(e)s rajoute du tensioactif pour que ça mousse plus. Ne voulant pas un produit trop agressif je n'en n'ai pas mis.

Le process est relativement simple, mais très long pour que tout soit bien homogène et obtenir un résultat régulier.

On mélange bien  les poudres ensemble et on rajoute l'huile
(optionnelle).
Ensuite j'ai séparé en deux doses égales , une pour chaque couleur.  que j'ajoute a ce moment là.

Puis je pchitte l'eau à partir un spray pour humidifier ma poudre de perlimpinpin. Le but est d'obtenir la consistance du sable humide mais en évitant autant que possible de faire "fizzer" le mélange (si la réaction se fait trop tôt , je suppose que la bombe perds de son pouvoir effervescent lors de l'utilisation) du coup il faut y aller progressivement et ça prend beaucoup de temps!
J'ai commencé avec le manganèse sans problème, j'ai ajouté le parfum, j'ai pchitté l'eau, sans difficultés.
J'étais même très satisfaite de ma fragrance, fraiche et fruitée.

J'ai continué avec la partie colorée à l'Ultra-marine. Et là ce fut le Drame: Je n'ai pas compris ce qui s'est passé sur le coup: il semblait qu'une odeur nauséabonde venait du dehors, comme les remugles émanant  d'une bouche d'égout avant un orage.
Non elle ne venait pas du dehors mais bien de mon chaudron! C'était  une odeur violente et forte, soufrée-azotée. L'odeur d'un prout de vieux mamouth atteint de gastro.

Je n'ai vraiment pas compris tout de suite pourquoi, ça sentait comme ça, j'ai ajouté quand même ma fragrance en pensant que ça masquerait. Et bien que Nenni! A chaque fois que je pchittait un peu d'eau la puanteur s'intensifiait.
En fait ça sentait exactement comme les boules puantes que des petits rigolos s'amusaient à nous lâcher quand je travaillais chez virgin Mega Lyon. Et j'ai empuanti tout l'appartement.
Constatant l'étendue du dégât, et selon les conseils avisés de Maman Ogg, j'ai jeté toute la  partie bleue de ma mixture, soit la moitié. Non seulement parce que ça sentait trop mauvais, mais aussi parce que j'avais peur qu'elle soit nocive.

Alors je me suis contentée de ma préparation violette qui avait une jolie couleur bien agréable à regarder et qui elle sentait vraiment bon. J'avais subi beaucoup de perte ,mais j'ai quand même pu remplir 4 moules à cupacakes, une fois la consistance adéquate obtenue .
Il faut bien tasser, quitte à poser une charge lourde et plane pour éviter que ça ne déborde tout seul. En fait ça m'a fait penser a du sable cinetique, en humide et plus granuleux! c’était étrange  intrigant.... satisfaisant!

Résultat/impressions

Voilà voilà . J'ai sauté a pieds joints dans le fail.
Non seulement j'ai
engendré sans le vouloir (promi!) l'arme de destruction massive de l'année 2017 , mais mes belles ballistics violettes/magenta. sont ressorties après séchage, au démoulage marbrées vert bizarre, comme ça:

Et friables en plus. J'ai du faire très attention en les manipulant et en les emballant pour leur transport de peur de les briser.


J'ai appris bien plus tard par mon ami Kagé qui sait tout et qui est adjoint technique de laboratoire que le changement de couleur peut s'expliquer par la présence de manganèse dans le pigment violet. En effet, celui ci réagit au contact de l'air en se décolorant. Comme le Dakin qui en contient aussi .

J'ai également appris par une de mes cosmeteuses favorites, Emmanuelle, en pleurant ma misère sur le groupe d'addicts
dont je suis membre plus ou moins assidue, que j'avais bel et bien crée une bombe puante à cause de l'ultramarine qui réagit mal dans un milieu acide. Il n'aura pas supporté l'acide citrique et ma fragrance non plus a priori ....

Je ne sais pas si Julien les a aimé. Sa maman en tout cas, oui. Tellement qu'elle lui en a demandé une pour l'essayer...

Je sais qu'elles ne colorent pas trop et "s'effervecentent" plutôt vite,mais j'attends plus de retours du principal intéressé.

Malgré tout, J'ai beaucoup aimé faire  ça.
Pour moi c'est un fiasco partiellement seulement, parce que que l'aspect est finalement plus singulier que laid, et elles ne sont pas inutilisables non plus.
Et puis au final je me suis bien amusée quand même d'ailleurs, après  coup j'en ris encore! En tout cas ça m'a donner l'envie d' en refaire et de me perfectionner. Mais ça c'est une autre histoire....



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire